La direction réagit au mouvement de la CNE programmé ce jeudi chez Epicura

Le site de l'Hôpital Epicura à Hornu
Le site de l'Hôpital Epicura à Hornu - © Google maps

La Direction de l’Hôpital Epicura a réagi à l’annonce faite ce mardi par la CNE de placer ce jeudi en service minimum les laboratoires des sites d'Epicura à Hornu, Frameries et Baudour.  

La Direction dit "comprendre les difficultés vécues sur le terrain, mais déplore néanmoins que ce mouvement de grogne de la CNE survienne durant une période critique lors de laquelle l’hôpital subit une pression énorme".

Elle précise par ailleurs "qu’une concertation sociale, prévue de longue date, est programmée à ce sujet lundi prochain, soit le 26 octobre".

Aux reproches formulés par la CNE sur la gestion des horaires et des équipes, la direction oppose au syndicat "la difficulté de recruter du personnel (pénurie de technologues de laboratoire et de personnel infirmier) et un taux d’absentéisme frôlant les 20% parmi les soignants, EpiCURA a besoin de toutes les forces vives au chevet des patients". 

En cette période de pandémie, la Direction assure "être aux côtés de chacun des collaborateurs de l’hôpital" et "mettre toute son énergie et soutenir les propositions créatives et de bon sens pour faciliter l’organisation du travail".

La CNE avait précisé ce mardi que les prélèvements -hors tests Covid- ne seront pas réalisés jeudi sur les sites d'Hornu, Frameries, Baudour et Ath. Les analyses ne seront donc destinées qu'à un usage interne à l'institution. Le syndicat précisait également que des actions de revendications seraient menées sur les sites d'Hornu et Ath ce jeudi matin.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK