La direction l'affirme: "Walibi doit devenir plus rentable"

Walibi doit être plus rentable
Walibi doit être plus rentable - © RTBF - Odile Leherte

Un mois après la gréve du personnel technique qui avait causé la fermeture d’Aqualibi, fin décembre, l’heure est aux bilans. Du coté social c’est réglé mais la santé financière doit augmenter, disent les responsables. D’ici 2016 aucune nouvelle attraction ne sera installée.

50 millions d'euros ont été investis à Wavre au cours des cinq dernières années, principalement pour rénover Aqualibi. Un nouveau plan de cinq ans est sur les rails il prévoit l'arrivée de nouvelles attractions. Mais d'ici deux ans la priorité c'est d'augmenter la rentabilité du parc, souligne Jean Christophe Parent., directeur général de Walibi Wavre :

"Je crois que nous avons toute la confiance de la compagnie des alpes mais un des signes forts qui nous est demandé c’est de revenir à des niveaux de rentabilité considérés comme normaux".

Fin 2015 l'actionnaire français évaluera la situation et dans la foulée devrait confirmer les nouveaux investissements. Aujourd'hui la direction à Wavre fait face un univers plus concurrentiel. La clientèle familiale se déplace plus et ses modes de consommation changent plus rapidement. Il faut donc mieux cibler l'offre et rester à l'affût des tendances :

"Nous devons faire appel à des gens qui voient à plus ou moins long terme et donc avec ces personnes-là, on essaye d’imaginer les modèles de demain qui seront tout à fait différents mais je crois qu’il est encore trop tôt pour en parler de façon concrète".

Une partie du chiffre d'affaire du parc est aussi lié aux événements organisés par les entreprises : location de tout ou partie du parc où séminaires, un volume d'activités qui avec la crise a baissé depuis 2010. Mais et c'est la bonne nouvelle du jour, ce créneau d'activités repart désormais à la hausse.

 

Patrick Michalle

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK