La direction de CORA souhaite se séparer de 120 personnes d'ici la fin 2017 selon le SETCA

L'entrée d'un des hypermarchés CORA concernés, celui d'HORNU
L'entrée d'un des hypermarchés CORA concernés, celui d'HORNU - © Google maps

La direction de CORA a rencontré les syndicats ce jeudi 26 janvier pour leur faire part de leurs intentions en matière de réorganisation. Bien qu’elle ait affirmé il y a quelques jours qu’il n’y aurait pas de licenciements collectifs, la Direction a d’emblée annoncé qu’elle devait se séparer de 120 personnes d’ici la fin 2017.

La Direction de CORA souhaite également prendre une série de mesures: ainsi les ¼ d’heure ne seraient plus payés, les six dimanches annuels au cours desquels les magasins seront ouverts le seraient sans payement de dominicales. Il n’y aurait plus de recours à l’intérim. La Direction souhaite par contre le recours à des étudiants tous les jours de la semaine. Enfin, la polyvalence serait demandée au personnel, une caissière sans client serait ainsi affectée directement à d’autres tâches.

Le SETCA déclare avoir pris acte de ces points qu’il compte présenter ce vendredi aux membres du personnel lors d’assemblées organisées dans les différents hypermarchés du groupe.

Le Syndicat des Employés et Cadres de la FGTB a précisé qu’il ferait le point mardi prochain sur ces différentes mesures annoncées. À ce stade, aucune nouvelle réunion avec la direction n’est prévue.

Rappelons que trois magasins CORA sont concernés pour la Province de Hainaut, celui de Châtelineau, de La Louvière et l'implantation d'Hornu.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK