La CWAPE confirme l'entrée en vigueur du tarif prosumer ce 1er mai

La CWAPE confirme l'entrée en vigueur du tarif prosumer ce 1er mai
La CWAPE confirme l'entrée en vigueur du tarif prosumer ce 1er mai - © Tous droits réservés

La CWAPE a confirmé, vendredi, l'entrée en vigueur du tarif prosumer ce 1er mai. "Comme l'arrêté du 31 décembre 2019 qui avait prévu un report de 4 mois n'a finalement pas été prolongé par le gouvernement wallon, le tarif prosumer doit en effet légalement entrer en vigueur ce 1er mai", a ainsi assuré Stéphane Renier, le président du régulateur du secteur de l'énergie en Wallonie.

Le 22 avril dernier, la CWAPE avait pourtant assuré qu'elle ne s'opposerait pas à un nouveau report en raison de la crise du coronavirus tout en indiquant privilégier une aide plus générale passant notamment par l'élargissement du statut de client protégé.

Pas d'accord au gouvernement wallon

Mais finalement, c'est du côté politique que les choses ont manifestement coincé, le gouvernement wallon ne parvenant pas à se mettre d'accord sur un nouveau report du tarif, cette redevance que la CWAPE entend imposer aux propriétaires de panneaux photovoltaïques pour leur utilisation du réseau.

Jeudi, L'Echo révélait qu'une proposition du ministre wallon de l'Energie, Philippe Henry (Ecolo) était pourtant sur la table. Cette dernière visait à "compenser" la taxe en offrant une prime additionnelle de 400 euros aux prosumers qui décideraient d'installer des systèmes de domotique et de pilotage afin de contrôler leur consommation, en plus de l'installation des compteurs double-flux - c'est-à-dire capables de mesurer précisément l'électricité prélevée et injectée au réseau - et de la garantie de revente de l'excédent d'électricité produite aux gestionnaires des réseaux de distribution (GRD), expliquait le journal.

Une compensation toutefois jugée insuffisante par les libéraux, ajoutait L'Echo tandis que le président du MR, Georges-Louis Bouchez affirmait, lui, sur Twitter, que les discussions étaient toujours en cours. "Contrairement à ce qui a été indiqué, le tarif #prosumer n'entre pas en application demain (vendredi). Il reste quelques jours pour trouver un accord et nous y travaillons fortement. Les discussions se poursuivront dans les prochaines heures", assurait-il sur le réseau social.

Vendredi, le cabinet du ministre Henry a de son côté confirmé l'entrée en vigueur du tarif, soulignant que si les discussions se poursuivaient, c'était à propos du montant de la compensation.