La cuisine de collectivité se met à "la grande cuisine"

Concours des chefs de cuisine collective à Villers-le-Bouillet
3 images
Concours des chefs de cuisine collective à Villers-le-Bouillet - © Tous droits réservés

C'est un concours un peu particulier qui a eu lieu ce vendredi au centre de formation des métiers de bouche "Epicuris" à Villers-le-Bouillet : un concours des chefs de cuisines de collectivité. Ces femmes et ces hommes sont habitués à servir des dizaines de repas dans des écoles, des hôpitaux ou des entreprises, aujourd'hui ils devaient convaincre 80 convives que ce type de cuisine est bien loin des vieux stéréotypes. Ici, les produits sont de qualité, et issus de circuits courts. 

"C'est vraiment le moment de mettre cette cuisine en avant, au vu de la situation sur la planète, c'est important de montrer qu'on travaille avec des bons produits, des produits locaux" , explique Romain Mouton chef de cuisine pour la société Duo Catering à Namur. 

" C'est vraiment ce qu'on essaie de travailler au quotidien, des produits de qualité qu'on va travailler avec amour, comme si c'était pour nous et pour notre famille. C'est important parce qu'on se dit toujours qu'au bout de nos fourneaux il y a des résidents, des patients, des enfants qui vont manger nos produits", ajoute Hugues Renard, commis de la cuisine de collectivité Vivalia (Luxembourg).

Cet amour des bons produits, c'est justement le thème de cette année. Pour moins de 12 euros par convives, les 4 chefs devaient proposer un menu complet avec comme thème : "La qualité et le local". 

De la maternelle à la maison de repos 

Ce concours est organisé par la fédération des cuisines collectives Wallonie  Bruxelles, la FCCWB. Son président, Gérard Filot explique l'importance des cuisines de collectivités: "Dès le premier âge, il faut être attentif à donner aux enfants une alimentation qualitative et cela doit durer jusqu'aux soins palliatifs... Donc au final, on accompagne les consommateurs toute leur vie."

Si ce concours a comme mérite de mettre en lumière ce métier souvent mal perçu par les consommateurs et les autres professionnels de la cuisine, il faut tout de même noter que les plats servis aux convives aujourd'hui étaient des plats de fête, et qu'il reste encore du chemin à parcourir avant que chaque enfant, chaque malade, chaque pensionnaire de maison de repos disposent de ce genre de plateau :" Nous allons tenter, dans les années à venir, d'insérer dans l'ensemble des cahiers des charges au niveau national et européen, ce principe d'utiliser les circuits courts", ajoute Gérard Filot. 

 

Les gagnants 

Avec leur menu proposant : une salade aux couleurs d'automne, un filet de barbue rôti et un gâteau décomposé aux pommes, c'est le duo Liégeois du CHC (centre hospitalier chrétien) de Liège qui a été sacré meilleurs chefs de cuisine collective 2018. 

 

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK