La cueillette de la fraise lambada ouverte aux clients à Ittre

Une tonne de fraises sont récoltées chaque matin.
4 images
Une tonne de fraises sont récoltées chaque matin. - © Odile LEHERTE - RTBF

À Ittre, la star du moment, c'est la fraise. Des centaines de personnes font la file pour son arôme, des clients qui viennent parfois de très loin pour goûter la fameuse lambada du cru, la variété de fraise cultivée à Ittre, qu'ils pourront eux-mêmes récolter ce dimanche.

La fraise d'Ittre a de plus en plus de succès. La saison ne dure que cinquante jours et est plutôt bonne cette année. Les conditions météorologiques sont idéales, pas trop de pluie ni trop de chaleur. Résultat : les clients se pressent en continu devant la baraque à fraises.

"Il y a au moins 20 personnes qui attendent, mais les fraises sont très réputées, elles sont très bonnes, très juteuses... Donc je fais la file", explique l'un d'eux. "On vient de loin pour venir en chercher", confirme un autre. "Comme disait une dame, j'ai acheté deux raviers : il y a en a un qui est pour la maison, et un qui est pour dans la voiture", rigole une dame.

Très sucrée, et très fragile

Christophe Joly, le producteur de fraises fait visiter ses vergers : "On a des fraisiers sur plus ou moins trois hectares. On fait essentiellement de la lambada, qui est une fraise reconnue pour sa saveur et son goût très sucré, mais qui est également plus fragile. Voilà pourquoi nous ne la vendons qu'en vente directe le jour même."

"Ce sont des fraises en pleine terre", ajoute-t-il. Il n'y a pas ici de produits chimiques, "on privilégie les solutions présentes naturellement, plutôt que les pesticides". Pour lutter contre les pucerons par exemple, "on lâche des micro-guêpes qui viendront les parasiter, plutôt que de pulvériser avec des insecticides."

Cueillette ouverte aux clients

Quant à la cueillette, elle est intensive et matinale : vingt cueilleurs sont occupés de 6 heures du matin à midi. "Un cueilleur fait en moyenne 10 kilos par heure, explique Vasco, responsable de la cueillette. Il ne faut pas les abîmer, ne pas les garder trop longtemps en main..."

Une tonne de fraises sont ainsi récoltées chaque jour. Mais, malgré ça, la baraque à fraises d'Ittre est régulièrement en rupture de stock.

Heureusement, ce dimanche, comme chaque dimanche de 14 heures à 17h30 à Ittre, le verger sera accessible au public qui pourra lui-même cueillir ses fraises avant de les payer au poids. Pour la première édition cette année, quelque 300 personnes s'étaient laissé séduire par cette cueillette publique.

Pour plus d'informations : www.fraisesittre.be.

T.M. avec O.L.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK