La criée de Wépion veut séduire de nouveaux producteurs de fraises

Réunis en assemblée générale ce mercredi soir, les producteurs de fraise affiliés à la criée de Wépion ont validé le plan de la nouvelle équipe dirigeante. Ils ont approuvé le plan financier présenté par les responsables de la Criée. En recapitalisant l'institution avec 130 000 euros, les coopérateurs lui permettre de retrouver des liquidités de trésorerie. Indispensable pour pouvoir poursuivre son activité.
Après 2 années catastrophiques au niveau de la récolte, la Criée avaient vu son chiffre d'affaire plonger. Certains craignaient pour la survie de l'institution. Aujourd'hui, les producteurs font donc un pari sur l'avenir.

"A près de 90%, l'assemblée a décidé de poursuivre l'activité de la Criée, en validant les pistes de développement," se réjouit le président de la Criée de Wépion, Pascal Bolle. "On parle de permettre l'accueil de nouveaux producteurs à la Criée. Le système financier permettra aussi de rétribuer les producteurs plus rapidement. Nous comptons aussi engager un nouveau délégué commercial, pour rendre la Criée plus attractive. La Criée reste un intermédiaire indispensable pour écouler les gros volumes, avoir accès aux grands marchés des grandes surfaces. Le seul moyen, c'est de se regrouper. En mettant ensemble les productions, on permet d'atteindre un certain volume et de répondre ainsi aux commandes des grands distributeurs qui ne se déplacent pas pour 10 ou 20 caisses..."

Les fraises, vraiment de Wépion ?

La criée vendra encore des fraises cette année, venues de la région namuroise mais aussi de plus loin. "Pour pouvoir prétendre vendre à la Criée, il faut respecter un cahier des charges qui nous est propre," poursuit Pascal Bolle. "L'important, c'est le mode de production, les variétés et le terroir. La situation géographique précise n'est pas importante. Vous pouvez vous trouver juste à côté de la Criée et produire de mauvaises fraises et vous trouver à 30-40 kilomètres et produire de superbes fraises. L'endroit de la culture n'est pas important pour moi."

La première criée de l'année est traditionnellement organisée début mai à Wépion.

La criée de Wépion en péril au JT du 25/01

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK