La Cour d'Appel du Hainaut confirme sa suspension à vie de la possibilité de passer le permis de conduire

Illustration
Illustration - © pxhere - image gratuite

La troisième chambre correctionnelle de la Cour d'Appel du Hainaut a confirmé, mardi, un jugement rendu par le tribunal Correctionnel du Hainaut, division de Mons, qui avait déchu un automobiliste de son permis à vie. Le 29 octobre 2016, l'automobiliste avait mortellement fauché un homme sur la chaussée de Mons à Boussu, il avait pris la fuite et bouté le feu à son véhicule. L'automobiliste roulait sans permis depuis des années. Il ne pourra jamais le passer.

Il roulait sans permis

L'automobiliste avait été reconnu coupable par le tribunal correctionnel du Hainaut, division de Mons, d'un feu de véhicule, d'un homicide involontaire par défaut de prévoyance ou de précaution, de délit de fuite et de conduite sans permis. Il avait été condamné à plusieurs peines, soit neuf ans de prison, dont quatre ans de prison ferme, en avril 2018.

La Cour a confirmé cette peine et a adopté les motivations du premier juge.  Mais, le prévenu avait contesté sa déchéance à vie du permis qu'il n'a jamais obtenu. "Outre de nombreuses condamnations en matière de roulage (six condamnations), il a méprisé totalement les autres usagers de la route et a délibérément essayé de se soustraire à sa responsabilité. Un pareil comportement est incompatible avec les devoirs d'un conducteur et il n'y a pas lieu de subordonner l'accès au permis de conduire après un examen théorique et pratique", a déclaré la Cour. La victime était âgée de 23 ans et allait être père de famille.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK