La construction du parking-relais à Bouge ? Une aubaine pour les archéologues !

Cette carte date de 1694. Elles illustre les positions de l'armée de Louis XIV, à Bouge, lors du siège de 1692.
Cette carte date de 1694. Elles illustre les positions de l'armée de Louis XIV, à Bouge, lors du siège de 1692. - © DR

Les travaux de construction d'un nouveau parking-relais commenceront cet automne à Bouge. Et c'est une aubaine pour les archéologues qui vont en profiter pour faire des fouilles. Selon toutes probabilités, on devrait retrouver à cet endroit des traces laissées par l'armée de Louis XIV !

En mai 1692, 70.000 soldats français encerclent Namur. Louis XIV veut prendre la ville aux troupes hollandaises, espagnoles et wallonnes. L'armée française a creusé des kilomètres de tranchées et installé des centaines de tentes tout autour de la ville. Ce sont des campements éphémères mais qui ont sans doute laissé des traces dans le sol, selon l'archéologue namurois Philippe Bragard. "Dans quel type de tente logeaient-ils? Des baraques en bois? Y avait-il des tentes spéciales pour les officiers? On ne connaît pas non plus leur vie quotidienne. On sait qu'ils étaient nourris mais on va peut-être trouvé des éléments qui nous en diront plus. Comme des fragments de céramique, une pièce de monnaie tombée de la poche d'un soldat ou des morceaux de pipe..."

Selon une carte militaire de l'époque, une partie de l'artillerie française était précisément basée à Bouge.

Le site du futur parking-relais est actuellement exploité par un agriculteur et les archéologues doivent attendre que les moissons soient terminées avant d'entamer leur recherche, sans doute en septembre.

Dans un an, si les travaux vont bon train, les automobilistes pourront laisser leur voiture à l'endroit même où bivouaquaient les soldats de Louis XIV, il y a un peu plus de trois siècles. Qui sait ce que les archéologues trouveront à cet endroit dans 300 ans ?

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK