La construction d'un parking à la place Brugmann fait débat

L'initiative émane du privé. Elle vient de l'architecte Philippe De Bloos, dont les bureaux ne sont pas loin. Il a étudié un plan de réaménagement urbanistique. "Quand on se présente à la librairie, chez le fleuriste ou quand on va déjeuner sur l’une des terrasses, on ne trouve pas de place, constate l’architecte. On se gare alors en deuxième ou en troisième file et les riverains sont obligés de se garer sur les passages cloutés, sur les trottoirs. Nous avons estimé intéressant de faire une proposition citoyenne qui consistait à réaménager cet espace, tout en essayant de préserver les différents éléments d’espaces verts et de garder la possibilité de se garer."

Le plan prévoit de construire, en sous-sol, un étage de parking avec des places payables à l'heure et deux étages avec des boxes à vendre ou à louer. Mais la plupart des riverains n'en veulent pas. L’un d’eux affirme: "Un an de travaux et ça va détruire toute une place, qui est suffisamment emprunte de poésie. Il y a l’expérience aussi du fameux parking de la place Flagey, qui est sur la même commune d’Ixelles et qui a pris des années et des années et qu’on doit quand-même évacuer chaque fois qu’il pleut."

Le libraire du coin, notamment, fait circuler une pétition. Elle sera remise à la commune ce vendredi soir. Il soutient: "C’est vraiment contre ce projet-là, car, quand on le regarde bien, on nous enlève en surface 80 places de parking gratuites pour nous en créer que 94 en sous-sol. On ne voit pas l’intérêt. Nous, dans le quartier, on aimerait, au contraire, que l’on favorise les transports en commun, que l’on nous fasse des endroits pour pouvoir déposer son vélo."

Quant au bourgmestre, Willy Decourty, il tempère: "La commune, à ce stade-ci, n’a pas pris position. Elle doit entendre tout le monde, y compris les riverains. On fera la part des choses au moment venu."

Betty Cleeren – Delphine Wilputte

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK