La commune de Schaerbeek recrute un… cheval

Schaerbeek, cité des Ânes. Schaerbeek, cité des chevaux. Une annonce a surpris dans le dernier "Schaerbeek Info", le journal communal. A la page 10, une offre d’emploi: "Schaerbeek cherche de nouveaux talents H/F/X/Cheval. Vous recherchez de nouveaux défis ? Vous voulez travailler au service des Schaerbeekois ? La commune engage !"

Une annonce pour faire le buzz ? Pour faire sourire ? Pour comprendre, il faut rappeler que le service de la Propreté public travaille avec des chevaux. Depuis presque dix ans, deux équidés tirent une charrette dans le cadre de la collecte des poubelles publiques, d’opérations de sensibilisation auprès des écoliers ou encore pour la collecte d’encombrants chez les personnes âgées. Au départ avec son acolyte Taram, puis avec Domino, Vouziers, 15 ans, vient de partir à la retraite. "Il souffrait d’arthrose à une patte arrière, boitait légèrement et ne pouvait plus tirer de charges lourdes", explique la commune dans la publication. Les vétérinaires se sont penchés sur son cas mais Vouziers était trop fatigué. L’heure de la retraite a sonné et Vouziers peut désormais profiter d’un repos bien mérité, dans une prairie du Brabant wallon, à Lillois.

Des difficultés à recruter du personnel

Il faut cependant lui trouver un remplaçant. Lorraine de Fierlant (LB), échevine du Personnel confirme: "Oui, nous engageons un cheval pour la calèche qui tire les poubelles. Mais cette annonce est été publiée en forme de clin d’œil, également pour attirer l’attention." Attirer l’attention du lecteur car les autorités ont des difficultés à recruter. "D’autres communes bruxelloises ont la même difficulté. Ici, nous voulions faire passer le message que nous recrutons des hommes et des femmes de qualité, mais aussi un cheval dans ce cas-ci. Les perspectives d’emploi à Schaerbeek sont en cours de discussion dans le cadre de l’élaboration du budget 2020. Mais nous allons engager en 2020 et 2021. Tous les profils sont recherchés. Nous recherchons des gens motivés qui ont envie de donner du sens à leur vie professionnelle de postuler, de consulter les postes ouverts. Il y a plein de métiers différents et ils peuvent intéresser des profils ultra-qualifiés comme moins qualifiés." La commune pense ainsi des métiers comme ouvriers, jardiniers, architectes, comptables…

La commune de Schaerbeek présente une santé financière fragile. Sous plan de redressement, elle n’a par exemple pas pu remplacer plusieurs départs à la retraite au sein de son personnel. D’un point de vue salarial, les communes restent également moins compétitives "que d’autres niveaux comme les Régions ou les provinces. Nous essayons cependant de proposer d’autres avantages sur les perspectives de carrière, sur la flexibilité du travail, sur l’ambiance au travail…"

Schaerbeek recrute également sur base de la diversité au niveau des origines et du genre. Dans l’annonce parue dans le "Schaerbeek Info", la commune indique embaucher des hommes, femmes mais aussi X, ces personnes qui ne retrouvent pas dans les genres "homme" ni "femme".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK