Cyberattaque à la Clinique Saint-Luc de Bouge : un millier de consultations annulées ce lundi

La clinique Saint-Luc à Bouge a subi une attaque informatique samedi vers 7h du matin, annonce-t-elle dimanche dans un communiqué. "En collaboration avec les experts fédéraux et notre département informatique, toutes les actions nécessaires ont été prises afin de stopper la propagation du ransomware."

"Ce n’est pas la première tentative de piratage mais c’est la première fois qu’elle réussit", ajoute Thibaut Bertrand, le responsable de la communication. Cette attaque cybercriminelle n’a pas eu de répercussions sur la continuité de la prise en charge des patients hospitalisés, assure-t-elle. Les bases de données de la clinique n’ont pas été corrompues mais leur accès est parfois difficile ou impossible : "les données personnelles des patients n’ont pas été touchées", confirme Thibaut Bertrand.


Lire aussi : Entreprises bloquées par des "rançongiciel" : comment s’en protéger ? Et que faire en cas de piratage ?

Consultations annulées ce lundi

En raison de cette attaque, la clinique a pris la décision d’annuler l’ensemble des consultations, des examens d’imagerie médicale et des rendez-vous en hôpital de jour médical prévus ce lundi. "Tous les accès qui gèrent les rendez-vous ont été bloqués pour éviter d’offrir la moindre porte d’accès aux pirates", précise Thibaut Bertrand, le porte-parole de l’institution hospitalière.

Le référencement des patients aux urgences par le 112 est en outre fermé jusqu’à nouvel ordre. Ce lundi, plus de 1000 consultations, examens et rendez-vous médicaux en hôpital de jour, sont annulés. L’hôpital précise que chaque patient sera recontacté afin de fixer un nouveau rendez-vous.

Sur le même sujet: JT 10/10/2021

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK