La centrale TGV de Seraing retenue pour la réserve stratégique 2017-2018

La centrale TGV de Seraing a été sélectionnée pour faire partie de la réserve stratégique belge pour l'hiver 2017-2018. La réserve stratégique doit permettre de faire face à un éventuel risque de pénurie d'électricité. L'arrêté royal permettant la constitution de cette réserve pour le prochain hiver a été adopté ce mardi 31 octobre.

La centrale turbine gaz-vapeur de Seraing emploie une trentaine de personnes. Cette unité, non rentable, est à l'arrêt. Mais elle peut être redémarrée très rapidement pour réapprovisionner le réseau en cas de black-out. Elle faisait partie depuis 2014 de la réserve stratégique constituée pour trois hivers. Le mécanisme - des contrats passés par l'état avec des exploitants - a intrigué la commission européenne qui a soupçonné des aides d'état. C'est pourquoi la constitution de la nouvelle réserve a été retardée. Vu l'incertitude, EDF Luminus a notifié en juillet dernier la fermeture définitive de la centrale de Seraing au 1er novembre 2017. Elle y échappe donc vu sa sélection pour la réserve stratégique 2017-2018. Par contre, la turbine gaz-vapeur d'EDF Luminus de Ham, près de Gand, n'a pas été retenue et fermera.

Par ailleurs, la fermeture, sur le site d'EDF Luminus à Angleur, de l'unité la plus ancienne, la TG3, est bien, comme attendu, reportée de deux ans, comme celle d'une autre turbine de même technologie, installée à Izegem, en Flandre Occidentale. Ces unités à "cycles ouverts" doivent compenser le caractère intermittent des énergies solaire et éolienne.

La réserve stratégique n'est donc constituée que pour un hiver. EDF Luminus souhaiterait une solution permettant de sécuriser à plus long terme l'approvisionnement du pays.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK