La centrale des Awirs vit ses derniers instants

La centrale électrique des Awirs produit ses derniers Kilowatt-heure. Lundi, le 31 août, cette centrale électrique à la biomasse sera mise à l'arrêt. Les trois tours, emblématiques du site, seront ensuite détruites.

La centrale est en service depuis 1951 et fonctionnait au départ avec du charbon. Depuis 2005, l’électricité y était produite avec une unité à biomasse, alimentée par des pellets. Une énergie qui répondait aux besoins en électricité de 160 000 ménages. 

Mais après 69 ans d'activité, cette centrale serait devenue trop vétuste.  

Autre explication avancée par Engie : " la période durant laquelle la centrale avait droit à des certificats verts vient à expiration "

Les travaux de démolition débuteront en avril 2021. Les 40 travailleurs seront réaffectés sur d'autres sites, annonce Engie. L'avenir du site des Awirs est encore à l'étude.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK