La Carolo-bis: Me Uyttendaele au centre d'un conflit d'intérêt?

Me Marc Uyttendaele.
Me Marc Uyttendaele. - © JULIEN WARNAND - BELGA

Le dossier Carolo-bis a repris, vendredi matin, devant une chambre autrement composée du tribunal correctionnel de Charleroi. Dès l'entame des débats, le président a soulevé un éventuel problème de conflit d'intérêt entre la Régie Communale Autonome (RCA) et la Ville de Charleroi, deux parties civiles défendues par Me Uyttendaele.

Après plusieurs couacs judiciaires, le tribunal correctionnel de Charleroi a repris le procès de la Carolo-bis devant la septième chambre. L'audience était prévue pour une fixation de calendrier mais le président a soulevé un éventuel conflit d'intérêt: Marc Uyttendaele défend à la fois la Régie Communale Autonome et la ville. Or celle-ci dénonce certains détournements publics orchestrés par d’anciens dirigeants de la RCA. Le président en a informé le bâtonnier carolo. Celui-ci a à son tour averti son équivalent bruxellois puisque Marc Uyttendaele est inscrit au barreau de Bruxelles. Ce dernier estime de son côté qu’il n’y a aucun souci d’ordre déontologique. Marc Uyttendaele souligne que la ville ne pointe d'ailleurs pas directement la Régie Communale mais bien ceux qui ont détourné l’argent.

L'instruction d'audience doit débuter en juin.


Grégory Fobe avec Belga

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK