La brasserie Lupulus: une vraie réussite familiale qui s'exporte jusqu'en Italie

Pour rester dans la tradition, la convivialité et le partage, la brasserie Lupulus produit des bouteilles de 75cl. Pour répondre à la demande du marché, certaines bières de la gamme sont commercialisées en 33cl.
2 images
Pour rester dans la tradition, la convivialité et le partage, la brasserie Lupulus produit des bouteilles de 75cl. Pour répondre à la demande du marché, certaines bières de la gamme sont commercialisées en 33cl. - © Tous droits réservés

Les machines tournent à plein régime. Sur les tapis de la ligne d’embouteillage, des centaines de Lupulus Hopera dansent en attendant d’être assemblées six par six dans les cartons, destination une grande chaîne de magasin en Belgique.

Dans le bruit assourdissant de la salle de brassage, Julien Gobron nous explique l’histoire de la brasserie Lupulus, une histoire avant tout familiale : "Mon papa a créé la brasserie La Chouffe en 1982. Au moment de la vente de la brasserie, on avait encore une petite installation de 1000 litres à Courtil et on s’est dit que c’était dommage de ne pas l’exploiter. On a donc décidé de créer ensemble une nouvelle bière : la Lupulus". C’était avant tout un défi personnel pour la famille Gobron, mais la bière en a séduit plus d’un autour d’eux, suffisamment pour les encourager à se lancer sérieusement dans l'aventure de la micro-brasserie.

L’appellation de la brasserie est inspirée du nom scientifique du houblon "humulus lupulus"

Tim, Julien et leur équipe ont misé sur la puissance du houblon pour offrir une touche de modernité à leurs bières. L’amertume se retrouve à des degrés différents dans les sept bières qui composent la gamme Lupulus : blonde, brune, hopera, hibernatus, organicus (bio), blanche et fructus. "Toutes ne sont pas encore disponibles en 33 cl. Il était important pour nous de commercialiser ces bières en 75 cl, un format plus propice au partage et à la convivialité", explique Julien Gobron.

Un produit phare qui a lancé la gamme Lupulus

Un coup de main agile et l’or liquide sort du fût. "Ça c’est notre produit phare, la Lupulus blonde", détaille Damien Jacques, directeur de la production. "C’est typiquement une triple à la belge, à l’instar des Triple Westmalle ou de la Chimay blanche. Elle a des notes houblonnées, mais n’est pas agressive. Elle peut orienter celles et ceux qui ne s’y connaissent pas en bières spéciales, mais qui souhaitent découvrir un univers différent".

La Lupulus blonde reste la bière la plus brassée, celle à l’origine de toute la gamme, dont la Lupulus Hopera. "Elle est basée sur du houblon du nouveau monde, venu d’Amérique et d’Australie. C’est ce qui va lui donner son côté très fruité au nez et en bouche". On y découvre de nombreux arômes, avec une pointe d'amertume qui vient charpenter le corps.

L’Italie, la destination première de la Lupulus

La production de Lupulus atteint désormais les 19.500 hectolitres par an, soit l’équivalent de 6 millions de bouteilles environ. Une croissance inespérée lors du lancement de la brasserie il y a 10 ans. Actuellement, deux tiers de la production sont destinés à l’exportation et un pays arrive en tête : l’Italie.

Pour Mathieu Close, le responsable commercial, en plus d’avoir de bons contacts sur place, le nom de la brasserie a certainement aidé : "Lupulus, ça a une sonorité latine qui parle sans doute aux Italiens. Le marché belge arrive juste derrière. Nous sommes bien implantés dans la région ardennaise et la bière atteint petit à petit le cœur de nos voisins flamands, mais on a encore du travail à faire afin d’asseoir notre notoriété sur le plan national". En attendant, c’est en France que le petit loup Lupulus tend à se faire connaître.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK