L'université de Namur s'oppose à la construction du parking sous la place du Palais de Justice

Le projet prévoit un piétonnier sur la place et un parking de 5 niveaux en sous-sol
Le projet prévoit un piétonnier sur la place et un parking de 5 niveaux en sous-sol - © ASSAR L’ATELIER ARCHITECTS SCIV-SA

"Nous irons en justice s'il le faut". Les autorités académiques de l'UNamur sont bien déterminées à empêcher la construction d'un nouveau parking sous la place du Palais de justice. "Les nuisances liées au chantier vont gravement perturber nos activités scientifiques", plaide Carine Michiels, la vice-rectrice à la recherche.

Le projet, soutenu par la ville de Namur, prévoit la construction d'un parking en sous-sol sur 5 niveaux, pour 388 voitures. Le chantier s'annonce impressionnant, parce qu'il faut enfoncer des centaines de pieux en béton à 20 mètres de profondeur. Et excaver des milliers de mètres cubes de terre et de roche.

"Cela va provoquer des vibrations très importantes de nature à perturber le fonctionnement des nos laboratoires voisins, explique Carine Michiels. Les microscopes optiques, par exemple, qui fonctionnent au centième de millimètre. Un autre exemple, ce sont les cultures cellulaires qui sont très sensibles à toute forme de stress extérieur. Vous savez, sur la porte de certains de nos laboratoires, il est écrit : fermez la porte délicatement pour ne pas perturber les expériences en cours.

Les chercheurs de l'UNamur craignent aussi le dégagement de poussières qui pourrait encrasser les hottes utilisées pour créer un environnement stérile dans les laboratoires de biologie. "Il y en a près de 50 qui fonctionnent 8 heures par jours dans nos bâtiments."

En tout, ce sont des dizaines de projets de recherche en médecine, médecine vétérinaire et biologie qui seraient menacés par ce projet de parking.

Déménager les laboratoires durant la durée des travaux ? "C'est impossible, tranche le recteur Naji Habra. On parle ici de 250 chercheurs et 5000 mètres carré de laboratoire !

L'Université, bien "résolue à empêcher que les travaux de création d'un parking mettent à mal ces investissements dans la recherche", a donc déposé un rapport très sévère dans le cadre de l'enquête publique en cours. 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK