L'uniforme scolaire fait les affaires d'un commerce spécialisé, à Jette

Magasin d'uniformes scolaires.
Magasin d'uniformes scolaires. - © RTBF

C'est le seul magasin bruxellois spécialisé dans la vente d'uniformes scolaires. Et pour cette boutique jettoise, la rentrée, c'est du pain bénit. En se concentrant sur un produit de niche, Jean-Pierre Delepine ne compte plus ses clients. En 10 ans, les ventes en ligne et en boutique permettent à son commerce de doubler son chiffre d'affaires à chaque rentrée.

Il y a quelques années, Jean-Pierre Delepine et son épouse se mettent à chercher un uniforme pour leurs enfants inscrits au Sacré-Coeur de Jette, une école à uniforme.

Très vite, ils se rendent compte de la difficulté de trouver des vêtements adéquats, de qualité et à prix raisonnable. Ces gérants d'un commerce de tabac ont alors l'idée de faire autre chose: vendre des uniformes scolaires par internet.

Le succès est immédiat. Les demandes explosent. "Chaque année, il y a de nouveaux établissements qui passent à l'uniforme ou au code vestimentaire de couleurs", explique Jean-Pierre Delepine.

"Je crois que cela s'explique par le fait qu'un nombre croissant d'élèves vont à l'école dans une tenue qui ne convient pas. Des établissements réclament donc des vêtements plus classiques, plus corrects. Ces tenues peuvent toutefois rester à la mode. Mais elles sont plus sobres. Il n'y a plus de jeans troués ou délavés", ajoute le commerçant.

Un magasin sur son 31

Depuis environ un an, le couple a ouvert un magasin spécialisé. On y trouve des uniformes très "stricts", avec l'insigne de l'école. Mais aussi des tenues plus décontractées qui répondent aux critères précisés dans les règlements d'ordre intérieur.

Jean-Pierre a d'ailleurs une copie de nombreux règlements d'école. Cela lui permet de conseiller et d'aider les clients. La destination des produits dépasse largement les limites de la capitale. Des écoles viennent des quatre coins du pays et aussi de l'étranger, de France, notamment. L'an dernier, un centre scolaire russe a même passé une grosse commande pour ses élèves.

Jean-Pierre dispose d'une gamme de vêtements diversifiée. Il tient, nous dit-il, à proposer des habits accessibles à toutes les bourses. En tout cas, sa petite entreprise ne connaît pas la crise. L'an prochain, le Jettois compte ouvrir une deuxième boutique à Waterloo. L'uniforme ne fait pas les affaires de tout le monde; les siennes, certainement!

Jean-Claude Hennuy

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK