L'ULg veut sensibiliser après la polémique autour d'une activité de baptême

Une cellule chargée d'organiser des actions de sensibilisation va être mise en place à l'ULg.
Une cellule chargée d'organiser des actions de sensibilisation va être mise en place à l'ULg. - © SOPHIE KIP - BELGA

Une cellule chargée d'organiser des actions de sensibilisation va être mise en place à l'université de Liège (ULg), à la suite du projet de soirée de baptême aux relents antisémites, initié par le comité de baptêmes de philosophie et lettres.

Cette décision résulte d'une rencontre organisée mercredi à la demande des étudiants, qui réunissait le recteur de l'ULg Albert Corhay, l'union des étudiants juifs de Belgique et le comité de baptême de philosophie et lettres.

Selon l'ULg, cette entrevue a permis "d'éclaircir la situation" quant à une invitation lancée le 18 octobre dernier pour une soirée qui évoquait "les petits Palestiniens" (candidats aux baptême) appelés à éviter "le grand méchant Juif". Dans la foulée de la polémique, la "bleusaille" avait été annulée. "Il en résulte une prise de conscience de l'impact néfaste des mots employés et des images diffusées", poursuit l'université.

La future cellule réunira des représentants des deux comités, ainsi que les autorités académiques, et devra organiser des activités de sensibilisation à court et à long terme.

Par ailleurs, la procédure disciplinaire interne enclenchée à l'égard des étudiants du comité de philosophie et lettres se poursuit.

Belga