L'UCL généralise l'emploi de l'application interactive Wooclap dans les auditoires

Après une phase de test d'un an, l'UCL a décidé de faire bénéficier l'ensemble de ses professeurs de l'application Wooclap.
Après une phase de test d'un an, l'UCL a décidé de faire bénéficier l'ensemble de ses professeurs de l'application Wooclap. - © DR

Après une phase de test d'un an, l'Université catholique de Louvain (UCL) a décidé de faire bénéficier l'ensemble de ses professeurs de l'application Wooclap. Celle-ci permet, en réponse à une interpellation de l'enseignant, de collecter et de traiter instantanément les réponses émises par les étudiants qui se trouvent dans l'auditoire. Le système utilise le réseau wifi ou l'envoi de SMS. Les interactions entre les étudiants et les enseignants sont dès lors dynamisées. Les professeurs peuvent par exemple s'assurer rapidement que la matière est bien comprise, ou vérifier si des questions sont bien posées.

"Wooclap, c'est un décapsuleur d'idées. Il permet aux étudiants de communiquer avec rigueur et honnêteté, dans l'anonymat, avec leurs condisciples ou avec les enseignants autour des enseignements, du savoir, de leur ressenti et de leurs connaissances", indique le professeur Paul Bertrand, qui enseigne l'histoire et a participé au test de l'application.

L'UCL estime que certains outils technologiques peuvent rendre l'étudiant davantage acteur de sa formation. En son sein, le Louvain Learning Lab sert de laboratoire vivant de la pédagogie active: il développe, teste et analyse de nouvelles technologies pour impliquer davantage les étudiants et stimuler leur participation durant les cours. Wooclap fait partie des outils interactifs du projet d'Université numérique de l'UCL. Celle-ci a déjà développé, dans ce cadre, des classes inversées, l'utilisation de cours en ligne (MOOCs), des learning center ou encore des incubateurs "fab labs".

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK