L'opération Arc-en-Ciel prépare déjà la prochaine rentrée scolaire

Un plumier géant pour accueillir les dons
Un plumier géant pour accueillir les dons - © F. Thys

Voilà plus d’une semaine que l’année scolaire est terminée. Vous avez peut-être déjà vidé les cartables mais une question se pose : que faire de tout le matériel en bon état qu’il vous reste Ne le jetez surtout pas, d’autres en ont besoin. Depuis le mois de mai et jusqu’au 17 août, l’asbl Arc-en-Ciel récolte du matériel scolaire en bon état à travers toute la Wallonie. Il est ensuite redistribué à des enfants défavorisés. En 2016, l’asbl avait pu venir en aide à 500 écoliers, et ce chiffre était monté à 1600 en 2018. Des statistiques encourageantes, même si l’offre reste bien inférieure à la demande :" Cette année, on espère pouvoir remplir 2500 cartables. C’est beaucoup, mais on s’est fixé cet objectif car la demande est vraiment importante. L’année dernière, nous avons reçu 5000 demandes", explique Sophie Vanderheyden, porte-parole d’Arc-en-Ciel.

Du matériel, oui, mais en bon état

L’opération est divisée en deux phases. Jusqu’au 31 juillet, les intéressés peuvent venir déposer du matériel à la papeterie Ciaco de Louvain-la-Neuve. Bics, dictionnaires, fardes ou encore cartables : tout le matériel est le bienvenu, tant qu’il est encore en bon état. "Tout le monde n’a pas la même définition de ce qui est en bon état. Pour savoir ce qui est acceptable, il suffit de se poser la question : et si on offrait ceci à mon enfant, qu’est-ce que je dirais ? Parfois, nous recevons des cartables troués, des bics mâchouillés etc.", déplore Sophie Vanderheyden.

33 points de dépôt en Wallonie

Du côté de la papeterie de Louvain-la-Neuve, ce partenariat est une première. Pour marquer le coup et sensibiliser sa clientèle, le magasin a déposé un plumier géant à l’entrée. Les clients peuvent y déposer le matériel qu’ils souhaitent offrir. "On doit le vider régulièrement", se réjouit le directeur de la coopérative Ciaco, Geoffroy Wolters. "Nous avons également mis en vente des kits au profit de l’opération. Les gens peuvent acheter des kits à trois euros, dix euros ou même cinquante euros. Le montant final sera ensuite converti en matériel scolaire neuf pour Arc-en-Ciel. Le but est d’offrir un lot aussi grand que possible".

La deuxième phase de l’action débutera le 17 juillet. Durant un mois, les magasins de deux chaînes connues deviendront à leur tour des points de dépôt. Au total, 33 points de dépôt seront répartis à travers toute la Wallonie. Les personnes intéressées peuvent également se rendre aux bureaux d’Arc-en-Ciel à Watermael-Boitsfort.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK