L'opération anti-terroriste de Verviers, c'était il y a un an: rappel des faits

L'opération anti-terroriste de Verviers, c'était il y a un an: rappel des faits
L'opération anti-terroriste de Verviers, c'était il y a un an: rappel des faits - © Tous droits réservés

L'opération anti-terroriste de Verviers, c'était il y a près d'un an, le 15 janvier exactement. A 17h45, l'assaut est donné rue de la Colline à Verviers. Il fera deux morts: Khalid Ben Larbi et Soufiane Amghar. Ces deux jeunes hommes revenus de Syrie ont été repérés par des écoutes téléphoniques. Ils préparent des attentats. Contre les forces de police justement, qui le savent. Un troisième arrive. Marouane El Bali. La police donne l'assaut.

C'est un quartier aux maisons serrées. Près de plusieurs écoles. Les coups de feu s'entendent jusqu'à l'hôtel de ville, à plus de 500 mètres. Le bourgmestre Marc Elsen n'a été prévenu que quelques minutes plus tôt: "C'était une grosse surprise d'autant que ce qui m'était dit était un petit peu énigmatique" explique-t-il. "Sur votre territoire Monsieur le Bourgmestre, une opération exceptionnelle va avoir lieu dans quelques minutes, je ne sais pas vous en dire plus". "Très peu de temps après le contact téléphonique, des tirs étaient audibles au départ de l'hôtel de ville" se souvient Marc Elsen. "J'ai fait un lien évidemment entre les deux mais à nouveau sans savoir de quoi il s'agissait. Quelques minutes après l'assaut, le directeur-coordinateur m'a dit qu'un assaut avait été donné rue de la Colline".

Dans l'appartement pris d'assaut, des armes de guerre, des explosifs, de faux papiers ainsi que des uniformes de police sont trouvés.

Assez vite, on a su que deux terroristes étaient morts, un troisième blessé et qu'aucun n'était verviétois.

L'image de Verviers a changé. Et pour longtemps.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK