L'Opéra Royal de Wallonie ouvre ses coulisses aux visiteurs

Préparez-vous à entrer dans une véritable caverne d'Ali Baba. Dans le cadre de la journée européenne des métiers, ces samedi et dimanche, l’Opéra Royal de Wallonie ouvre ses ateliers. C'est là que sont confectionnés et conservés les costumes, plusieurs milliers de  pièces qui ont servi lors des plus grands opéras.

Presque 100% des costumes sont fabriqués sur place. Le travail est minutieux; chaque jour, plus d'une dizaine de couturières s'appliquent. "Je fais un pantalon à pont," explique l'une d'entre elles, penchée au dessus de sa machine à coudre "C'est pour attacher, comme dans le temps, avec des boutons, cachés par une patte."

Magdalena Parlon est la responsable de la conservation des costumes. Son métier est celui de prendre soin des dix mille pièces qui attendent d'être portées à nouveau, comme cette robe de l'opéra Ernani : "Ici on voit que la robe a été décorée de morceaux de volutes dorés," décrit la responsable "Chacune d'entre elles a été découpée par nous, par nos petites mains ! Il y en avait des milliers, parce qu'il faut évidement qu'en scène ça soit très riche, car c'est le scénario qui le demande."

Le lieu a donc largement de quoi impressionner les visiteurs. Dans le cadre de ces portes ouvertes, l'opéra propose aussi la visite des ateliers de confection des décors ou encore des machineries. Des visites entièrement gratuites.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK