L'Opéra Royal de Wallonie présente "La Grande-Duchesse de Gérolstein"

A la fin du Second Empire, il n'est pas anormal de plaisanter à propos de la guerre -omniprésente- et de se moquer de ceux qui la mènent. Les mentalités ont aujourd'hui changé. Comment faire rire avec un sujet grave? En osant le transposer dans un autre contexte, celui des cuisines des grands restaurants où s'affrontent, en quelques sortes, d'autres types de soldats. Stéfano Mazzonis, directeur de l'ORW et metteur en scène de cet Offenbach, quelque peu revisité: "La hiérarchie en cuisine est exactement comme la hiérarchie militaire. Il y a le Top chef, le second de cuisine, le rôtisseur, le saucier, le pâtissier, le commis et le plongeur. Chacun fait son boulot et a son grade".

Les nombreuses émissions culinaires à succès actuelles n'ont pas manqué d'inspirer cette autre "Grande-Duchesse" interprétée par la mezzo-soprano Patricia Fernandez: "C'est une femme assez terrible, une femme de pouvoir. C'est la dame de fer dans un gant de velours".

La guerre se mène ici derrière les fourneaux et les troupes, que la Grande-Duchesse mène ... à la cuillère, portent la toque. Une idée, une audace, appréciée par la chanteuse: "Ça se prête superbement à la pièce. Je trouve que ça la modernise. Je dois aussi saluer la chorégraphie. Le ballet est extraordinaire ... Un beau spectacle de fêtes!".

Notez que le rôle de la Grande-Duchesse est interprété en alternance avec la chanteuse liégeoise Alexise Yerna.

Un spectacle à voir du 20 au 31 décembre. Toutes les infos sur le site: www.operaliege.be

 

B. Alié

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK