L'ONE lance un appel à l'aide: elle a besoin de plus de bénévoles

L’ONE cherche actuellement près de 150 bénévoles pour l’aider dans ses missions quotidiennes.
L’ONE cherche actuellement près de 150 bénévoles pour l’aider dans ses missions quotidiennes. - © Belga

Pour cela, l'Office de la Naissance et de l'Enfance lance une grande campagne d'affichage sur le réseau de la STIB. Mais en quoi consiste exactement le travail de bénévole pour l'ONE?

Sandra Briers est bénévole depuis un an à l’ONE de Berchem-Sainte-Agathe. Cette activité, elle l’exerce à côté de son job de maman. "La première chose que je fais, c’est accueillir les parents et les enfants. On les écoute, on réalise la pesée ou on mesure l’enfant. J’anime aussi parfois des ateliers de lecture."

Des bénévoles comme elle, l’ONE en cherche au moins 150. La pénurie est très forte, à cause de l’explosion démographique de ces dernières années, explique Dominique Fievez (coordinatrice pour la Région de Bruxelles). "Nous avons dû augmenter de manière exponentielle nos offres de service. Il y a plus de consultations. Donc nous avons besoin de plus de personnes."

L’ONE est l’un des plus grands demandeurs de bénévoles. Il tient avant tout à fournir un service de proximité. "C’est vraiment un choix de faire participer dans nos consultations les citoyens, qu’ils s’investissent quelque part dans la vie du quartier. Mais actuellement, c’est un peu une gageure car le bénévolat n’a plus du tout le vent en poupe."

La pénurie de bénévoles touche aussi d’autres grandes villes en Wallonie, comme Charleroi ou Liège.

Marie Berckvens

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK