L'Océade, c'était la plage et les vagues au coeur de la ville pour 7 millions de visiteurs (archive vidéo)

Ouvert en 1988, le parc aquatique Océade ferme définitivement ses portes ce dimanche.

En trente ans, il a vu défiler 7 millions de visiteurs et aura permis aux jeunes bruxellois (mais pas seulement, loin de là!) de goûter aux joies des vagues, des toboggans et des bouées, dans une atmosphère tropicale. Les grands "splash" et les cris d’excitation qui accompagnaient invariablement l'arrivée parfois brutale dans le bassin de réception, ne retentiront plus mais ils resteront dans la tête de beaucoup.

Alors, malgré la cohue qui y régnait certains jours d'été, malgré les jeunes parfois trop turbulents qui tentaient de resquiller dans les files, les souvenirs resteront. Beaucoup sont même venus une dernière fois, profiter des vagues.

La vidange des installations commencera à 21 heures ce dimanche soir ensuite les décors et les toboggans seront démontés avant de prendre la direction de la Roumanie. 

Ici, on venait toujours en famille ou avec une bande de copains

Pendant trente ans, la machine à fabriquer des souvenirs a fonctionné à fond! Arnold est agent de sécurité depuis trois ans au parc aquatique bruxellois. Mais la piscine, il la connait depuis toujours. Avant d'y travailler, il y est venu pendant longtemps avec ses petits frères. "On adorait cette piscine, c'était comme si on était à la mer, avec les grosses vagues et les bouées. Une ambiance de vacances qui nous rendait fous!".  Benjamin, lui, est venu avec sa maman et son petit frère, profiter une dernière fois des toboggans. Pour cette famille, la journée à Océade, c'était chaque année, une sorte de rituel : "Je n'oublierai jamais tous les moments qu'on a passé ensemble, les rires dans les toboggans, les grosses vagues, même ma mère aime bien cela".

Attablés devant un plateau chargé de cornets de frites, Gaétan est venu d'Arlon, avec deux copains. "Ici, on ne vient jamais seul, et parfois même on vient pour se retrouver après une dispute". De bons moments qu'ils n'oublieront pas. A la sortie, voici une famille originaire de Charleroi, un papa trentenaire venu, expressément avant la fermeture, avec sa femme et son petit garçon de deux ans. Il est venu leur montrer ce que l'Océade a représenté pour lui. Très ému, il raconte ses souvenirs d'enfance, comme le jour où il s'était ouvert le menton en sautant dans la pataugeoire, ou encore la photo avec le perroquet qu'il a toujours conservée. 

"A l'époque, je venais avec moi père et on passait des moments formidables. Aujourd'hui, il n'est plus là. Alors oui, des piscines aquatiques, il y en a d'autres bien sûr, mais l'Océade, pour moi, restera toujours l'Océade".

Inauguration en 1988

Petite séquence nostalgie ci-dessous avec un reportage de l’émission Ce Soir. Un certain Hugues Dayez, jeune reporter, couvrait alors l'inauguration ce qui s'appelait à l'origine l'Oceadium

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK