L'incendie de Seneffe cachait un double meurtre

L’autopsie, pratiquée ce lundi soir sur les corps des personnes retrouvées mortes, a livré quelques éléments. Il est ainsi apparu que le père n’a pas été tué par balle mais bien, comme son épouse, par un objet contondant : un marteau peut-être.
Pour ce qui est de la mort de l’enfant de 18 mois, il semblerait que ce soit l'incendie ou le dégagement de fumée qui en soit à l'origine.

Incendie suspect dès le départ

Pour rappel, les pompiers de Nivelles, appelés à Arquennes lundi vers 8 heures 30, avaient d'emblée remarqué des faits bizarres : l'emplacement des différents corps et, surtout, leur état. Il n'était pas avéré que les trois personnes aient péri directement dans l'incendie de leur maison. La juge d'instruction Martine Michel avait alors ordonné la désignation d'un expert et l'ouverture d'une enquête avec autopsie des trois victimes. Ce sont ces investigations qui ont mené aux constatations évoquées ci-dessus.
Les auteurs et les mobiles de ce double meurtre camouflé en incendie restent actuellement inconnus.

Daniel Barbieux avec Julie Fohal

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK