Vers la levée d'immunité parlementaire du bourgmestre de Chiny

Bien que les faits soient bénins, la justice souhaitait l'entendre et le poursuivre pour ce qu'elle considère être un délit de fuite.

Alors qu'il circulait en voiture dans sa région, le député wallon avait en effet heurté un piéton avec son rétroviseur. Sébastian Pirlot avait déclaré ne s'être rendu compte de rien, et avait poursuivi sa route. Le jeune garçon a été heurté au coude par le rétroviseur de la voiture du député.

Les parties civiles se sont déjà entendues, la plainte a été retirée. Mais la justice persistait dans sa demande.

Les membre de la commission des poursuites ont décidé d'accéder à la demande du procureur du roi, car l'intéressé lui-même, qui n'a pas souhaité être auditionné par les parlementaires, ne s'y opposait pas.

Cette décision devra être approuvée par le parlement vendredi. Entretemps, une seconde commission des poursuites, celle du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, où Sebastian Pirlot siège également, devra prendre position sur la même question.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK