L'hôpital Reine Fabiola dispose désormais d'une unité de soins intensifs

Jusqu'ici, les parents d'un enfant admis aux soins intensifs étaient hébergés dans une maison d'accueil sur le site de l'hôpital
Jusqu'ici, les parents d'un enfant admis aux soins intensifs étaient hébergés dans une maison d'accueil sur le site de l'hôpital - © RTBF - Jean-Claude Hennuy

L'hôpital des enfants Reine Fabiola, à Bruxelles, dispose désormais d'une toute nouvelle unité de soins intensifs pédiatriques. Deux fois plus spacieux, et super-équipé, ce service peut accueillir 17 enfants dans des chambres individuelles. Trois lits sont réservés aux enfants grièvement brûlés. Pour optimiser la sécurité et le suivi des patients, l'unité est entièrement informatisée. Autre nouveauté: un des parents pourra dorénavant rester continuellement auprès de son enfant, grâce à un lit intégré au mobilier de la chambre.

Jusqu'ici, les parents d'un enfant admis aux soins intensifs étaient hébergés dans une maison d'accueil sur le site de l'hôpital. Désormais, l'un d'eux pourra dormir juste à côté de son enfant malade, dans une chambre individuelle, décorée et confortable. Or, cette présence est très rassurante pour l'enfant et pour les parents, comme l'explique ce papa : "On a été très bien encadrés, portés, aiguillés, même massés à un certain moment.’’

Sur les seize nouvelles chambres, dont une double, trois chambres sont réservées aux enfants grièvement brûlés. Dominique Biarent, chef des soins intensifs, souligne : "on dispose à présent de trois lits de brûlés dans une unité incluse, mais tout à fait séparée, autonome avec un sassage pour vraiment isoler ces patients."

Enfin, l'informatisation de toute l'unité apportera une série d'avantages; le Professeur Francis Leclerc, spécialiste des soins intensifs informatisées déclare : "la première chose, c’est que ça simplifie le travail de toutes les personnes qui exercent auprès de l’enfant. Ensuite, ça rend les choses beaucoup plus rigoureuses, et donc ça améliore la qualité des soins, et la sécurité pour le patient. Et enfin, ça fait supprimer tout le papier, et donc c’est un gain de temps pour tout le monde en termes d’organisation et d’archivage.’’

Dans son ensemble, l'hôpital des enfants dispose de 168 lits et traite 125 000 enfants par an.

Jean-Claude Hennuy

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK