L'Eurospace Center rouvrira le 3 octobre prochain

Le "village martien", l'une des nouveautés de l'Eurospace Center
Le "village martien", l'une des nouveautés de l'Eurospace Center - © Nicolas Guidi (RTBF)

Cela fait déjà depuis mai 2019 que les portes de l'Eurospace Center de Transinne sont fermées. La raison ? Un vaste projet de rénovation visant à améliorer les infrastructures et proposer de nouvelles attractions didactiques. Dès le 3 octobre, une nouvelle aventure spatiale, articulée autour de la journée type du spationaute, sera proposée au public.

L'Eurospace Center est ouvert au public depuis 1991. Ses attractions comme le "moonwalk" ou encore le planétarium font office de vitrine pour le complexe. Mais comme toute machine qui espère fonctionner encore longtemps ; il faut veiller à assurer son entretien. "On a, d'une part, un tout nouveau bâtiment remis aux normes actuelles et, d'autre part, toute une série de nouvelles attractions didactiques (...) Notre volonté est d'offrir la possibilité à nos visiteurs d'acquérir toute une série de connaissances en s'amusant", explique Yvan Fontaine, le porte-parole de l'Eurospace Center. Désormais, l'Eurospace Center compte un village martien dans lequel vous pourrez en découvrir davantage sur la planète rouge. Il sera aussi possible de piloter de petits engins sur un sol plus vrai que nature. Outre ces grandes nouveautés, un nouveau simulateur de navette spatiale ainsi qu'un simulateur de chute libre ont été installés au sein du complexe. Un écran didactique de 11 mètres de long a, lui aussi, pris place à quelques pas de l'entrée principale. Les spationautes en herbe pourront en apprendre plus sur le lancement d'une fusée, le "big bang" ou encore répondre à des quiz sur l'espace. Mais l'attraction la plus attendue par l'équipe, c'est une centrifugeuse géante. "Cela fait 30 ans que l'on attendait cette attraction. Grâce à une petite annexe, construite durant les travaux, nous avons pu installer une centrifugeuse pour faire ressentir à nos visiteurs le décollage d'une fusée. Notre machine peut atteindre jusqu'à 3g, c'est énorme !", s’enthousiasme Yvan Fontaine.

Nouveau parcours scénique

Désormais, le visiteur n'est plus tenu de suivre un parcours préalablement défini. Chacun peut se déplacer où bon lui semble et tester l'attraction qu'il veut, hormis quelques installations réservées aux stagiaires. Dès votre entrée, vous êtes invité à passer une petite visite médicale qui vous permettra de savoir si vous avez, ou non, l'étoffe d'un spationaute. "L'idée, c'est d'articuler la visite autour de la journée type d'un spationaute. Et donc, lorsque vous arrivez sur place, vous allez passer une batterie de tests. Cela va de l'équilibre, à la vue en passant par la personnalité. Et à la fin, vous saurez si vous êtes apte pour partir dans l'espace", explique Yvan Fontaine. Vous aurez également l'opportunité d'enregistrer vos performances en scannant votre ticket d'entrée et ainsi vous comparer avec vos amis ou votre famille. A noter que le restaurant et les dortoirs ont, eux aussi, bénéficié d'un lifting. L'Eurospace Center accueille régulièrement des stagiaires qui logent sur place. Pour le coup, la capacité d'hébergement est passée de 200 à 240.

13 millions d'euros pour susciter des vocations

Pour financer un projet de cette envergure, plusieurs partenaires publics et privés se sont alliés pour dégager ce budget de 13.000.000 d'euros. Parmi ceux-ci, le Commissariat général au Tourisme, la ville de Libin, le Fonds d'expansion économique d'IDELUX, l'Eurospace Center lui-même, la Province de Luxembourg, la Direction générale opérationnelle de l'économie, de l'emploi et de la recherche ainsi que la Loterie Nationale. Tous ces acteurs ont ainsi réuni cette somme pour redonner un coup de fraîcheur à cette attraction touristique majeure qui accueillait encore, en 2018, plus de 53.000 visiteurs. L'objectif de cette rénovation est aussi de donner le goût des sciences aux plus jeunes. "C'est très important pour nous de sensibiliser les plus jeunes aux sciences et aux métiers qui gravitent autour de la conquête spatiale. Avec ces nouvelles attractions, nous espérons vraiment pouvoir susciter de futures vocations", affirme Yvan Fontaine.

 

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK