L’équipe belge de breakdance s’entraîne à Louvain-la-Neuve avant les championnats d’Europe

1 images
Lucky fait partie de l'équipe qui défendra les couleurs de la Belgique aux championnats d'Europe de breakdance © Tous droits réservés

Les championnats d’Europe de Breakdance se déroulent ce week-end en Russie. Les Belges y participent. Les deux membres masculins de l’équipe, le Carolo Lucky et le Bruxellois Tirock se sont entraînés une dernière fois au centre sportif du Blocry à Louvain-la-Neuve. Né aux états unis dans les années 70, le breakdance a désormais plus de 25 millions d’adeptes dans le monde.

" Le Breakdance c’est vraiment une discipline à mi-chemin entre l’art et le sport ", explique Lucky. " Notre préparation physique nous permet d’avoir une certaine liberté au niveau de nos mouvements et donc aussi d’améliorer notre présence scénique. "

Cette pratique est très exigeante ajoute Tirock : " Ça demande énormément d’heures d’entraînement. Personne ne réfléchit quand il marche et bien nous, ça doit être la même chose quand on réalise nos figures. "

Lucky et Tirock sont prêts à affronter les meilleurs breakdancers d’Europe. Leur préparateur physique Eric Lubukayi est convaincu qu’ils peuvent monter sur le podium : " Ils sont dans le top 100 mondial. L’un d'eux deux est même dans le top 30. Ils sont en pleine forme. On ne va clairement pas à Sotchi pour faire de la figuration !"

La délégation belge compte aussi deux danseuses très prometteuses issues du nord du pays.

Après la Russie, le prochain objectif sera les championnats du monde en octobre qui se déroulent en Chine. Les regards se tournent aussi déjà vers Paris. Pour la première fois en 2024 le breakdance fera partie des disciplines reprises aux jeux olympiques. Les Belges, comptent bien y être !

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK