L'entreprise Cediwal toujours à l'arrêt à Fleurus et à Gosselies

Pour rappel, 57 travailleurs souhaitent obtenir les mêmes conditions de départ que leurs collègues de Caterpillar. L’entreprise Cediwal fait en effet partie du groupe Caterpillar pour qui elle fabrique des sous-assemblages et dont elle est un sous-traitant. Mais les conditions de travail, et de donc de licenciement, ne sont pas identiques. Une réunion de conciliation s'est déroulée vendredi, en présence du président de la commission paritaire régionale, mais sans déboucher sur un accord. Les différents interlocuteurs doivent se revoir mercredi pour continuer de discuter.

D'ici là, les deux sites resteront à l'arrêt comme ils le sont depuis 10 jours maintenant. Le personnel a en effet décidé à l’époque de partir en grève et de bloquer les accès de leur usine.

RTBF

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK