L'enquête se poursuit après le décès des deux pompiers-plongeurs à Tilff

L'enquête se poursuit après le décès des deux pompiers-plongeurs à Tilff
L'enquête se poursuit après le décès des deux pompiers-plongeurs à Tilff - © DR

Ces pompiers étaient intervenus pour sauver un cygne en perdition dans l'Ourthe il y a une dizaine de jours. Les circonstances du drame doivent encore être déterminées avec précision, de même que les responsabilités éventuelles. C'est l'auditorat du travail qui est en charge du dossier.

Il y a d'abord le volet médecine légale. Il n'y a pas eu d'autopsie proprement dite, juste un examen externe des corps des deux pompiers, examen qui a fait apparaitre d'importantes blessures au crâne. Leurs têtes ont vraisemblablement heurté des pierres ou blocs de bétons placés à cet endroit pour ralentir le courant. Mais le rapport du médecin légiste n'a pas encore été versé au dossier.

L'auditorat du travail mène également une enquête sur le bien-être au travail, afin de vérifier si des mesures de sécurité suffisantes sont bien prévues et respectées lors des interventions sur le terrain.

L'audition des témoins se poursuit

Par ailleurs, l'auditorat poursuit l'audition des témoins ainsi que de la vingtaine de pompiers présents au moment du drame. Pour l'instant, seule celle de l'adjudant a été consignée. C'est lui qui dirigeait les opérations de secours. Dans sa déposition, il affirme que les pompiers étaient bel et bien harnachés. Reste à voir si ces harnachements étaient suffisants. Reste à voir aussi si les autres pompiers confirmeront cette version, eux qui dénoncent depuis plusieurs mois les risques pour leur sécurité lors d'interventions.

L'enquête de l'auditorat du travail prendra encore plusieurs semaines.

Marc Hildesheim

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK