L'Enjambée devrait être mise en service fin octobre à Namur

L'Enjambée devrait être mise en service fin octobre à Namur
L'Enjambée devrait être mise en service fin octobre à Namur - © MAXIME ASSELBERGHS - BELGA

L'Enjambée, la passerelle cyclo-piétonne qui doit relier Jambes au site du Grognon en "enjambant" la Meuse, devrait être mise en service fin octobre, a indiqué vendredi le cabinet du ministre wallon Carlo Di Antonio (cdH). C'est deux mois plus tard que ce qui avait été annoncé en mai par le service public de Wallonie (SPW).

Comme rapporté vendredi par la Dernière Heure, c'est en réponse à une question parlementaire de Stéphane Hazée (Ecolo) que le ministre wallon de l'Aménagement du Territoire, des Travaux publics et de la Mobilité a annoncé la mise en fonction de le passerelle fin octobre.

"Initialement, le délai global du chantier était de 450 jours calendrier. Cependant, l'intégration de la prolongation de la passerelle dans le projet d'esplanade de la Confluence, ainsi que divers contre-temps techniques, dont le dernier concerne l'installation des garde-corps, ont entrainé un délai plus long", a-t-il déclaré.

"La durée des travaux est une chose, mais la priorité des priorités est toutefois la réalisation d'une passerelle de qualité et conforme au cahier des charges", a-t-il ajouté. "L'esthétique et l'insertion de l'Enjambée dans un site remarquable sont importantes, tout comme le confort des déplacements cyclo-piétons et la durabilité de l'ouvrage d'art."

Presque un an et demi de retard

Le ministre a également précisé le planning des prochaines étapes du chantier selon les informations à sa disposition. Des tests du système d'amortissement doivent ainsi être menés fin août. Le platelage, la pose des garde-corps, la mise en peinture, l'installation de l'éclairage et de divers équipements devraient eux être terminés fin septembre. Après la finalisation de l'aménagement des abords de la passerelle et une nouvelle mise à l'épreuve des amortisseurs, un test de mise en charge et divers réglages sont enfin prévus mi-ctobre.

Si l'entreprise Franki et ses sous-traitants tiennent leurs engagements, la passerelle devrait donc être opérationnelle fin octobre, alors qu'elle aurait initialement dû l'être en mai 2018.

Du côté du SPW, on ne cache pas son mécontentement. "Ce chantier a accumulé tellement de retards que nous n'osons plus nous avancer quant à une date de mise en service", a déclaré son porte-parole, Nicolas Yernaux. "On espère maintenant que les travaux seront effectivement terminés fin octobre et que les citoyens pourront enfin profiter de cet ouvrage."

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK