L’élite du tennis de table wallon déménage à Andenne

Le projet est piloté par Jean-Michel Saive dans le cadre du programme Wallonie Ambitions Or (WAO) lancé en 2020. Il s’agit d’améliorer les infrastructures sportives wallonnes en général, et en particulier celles destinées aux élites susceptibles de briller sur la scène internationale. Un budget de 5 millions d’euros est prévu chaque année durant 5 ans, avec les Jeux olympiques de 2024 à Paris en ligne de mire.

L’année dernière, quatre projets ont été soutenus : le centre d’excellence du rugby à Soignies, le stade régional de Hockey à Wavre, le complexe sportif de Naimette-Xhovémont à Liège et l’athlétisme indoor à Hannut. Le gouvernement vient de choisir dix nouveaux projets, pour un montant total de 16,5 millions d’euros (voir la liste compète ci-dessous), dont la construction d’un complexe de tennis de table de haut niveau qui abritera le centre de formation des jeunes élites de la Fédération francophone de tennis de table.

Un centre pour les 20 meilleurs pongistes de Wallonie

Le nouveau centre sera installé dans le complexe sportif Andenne Arena, qui abrite déjà une piscine, une piste d’athlétisme et une grande salle omnisports. Trois terrains de tennis seront sacrifiés pour céder la place à un nouveau bâtiment accueillant une quinzaine de terrains de tennis de table répondant aux exigences du haut niveau en termes de longueur, largeur et hauteur. Le budget (2,4 millions) sera alloué à la Régie sportive communale d’Andenne en 2022.

Le nouveau centre sera utilisé en priorité par la Fédération francophone de tennis de table pour la formation des élites, qui s’entraînent actuellement à Blegny : une dizaine d’espoirs, âgés de 12 à 18 ans (comme Adrien Rassenfosse, Louis Laffineur ou Nicolas Degros) et une dizaine de joueurs plus confirmés (comme Florent Lambiet ou Martin Allegro). Mais les terrains seront mis à la disposition des clubs en soirée. Andenne compte deux clubs sur son territoire : le RATT " Royal Andenne Tennis de table (165 membres) et le CSTT Seilles (40 membres).

Les dix nouveaux dossiers retenus dans le cadre du programme Wallonie Ambitions Or

Malmedy (gymnastique) : équipement gymnique pour le camp de base des équipes nationales belges (71.890 euros)

Wavre (hockey) : aménagement du stade régional de hockey et centre de formation (3,062 millions)

Antoing (vélo) : Construction d’un complexe cycliste avec piste BMX de haut niveau et sautoir olympique (2,777 millions)

Mettet (moto) : amélioration des outils du circuit moto Jules Tacheny (1,238 million)

Andenne (tennis de table) : centre de haut niveau (2,421 millions)

Tubize (football) : modernisation du centre national et création d’un terrain pour le football pour personnes mal voyantes (2,179 millions)

Chapelle-Lez-Herlaimont (volley-ball) : rénovation et transformation du pôle d’excellence féminin de volley-ball (1,393 million)

Nivelles (athlétisme) : élargissement de la piste d’athlétisme à 8 couloirs (1,328 million)

Seraing (athlétisme) : construction d’une piste d’athlétisme indoor (1,562 million)

Limelette (tennis) : développement et rénovation du centre d’entraînement occupé par la Justine Henin academy (497.160 euros)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK