Bruxelles: l'église Sainte-Catherine s'apprête à rouvrir ses portes

Derniers coups de torchon avant la réouverture
Derniers coups de torchon avant la réouverture - © Rtbf

L'église Sainte-Catherine va rouvrir ses portes ce samedi. Trois ans après sa fermeture pour cause de frais d'entretien trop important, la messe va à nouveau être célébrée dans cet édifice religieux qui date de la fin du 19ème siècle. Les trois nouveaux prêtres installés par Monseigneur Léonard espèrent bien faire revivre ce lieu de culte à long terme. La Ville de Bruxelles rappelle que c'est temporaire. Le temps d’attendre la concrétisation du projet de réaffectation.

Cela fait plusieurs semaines déjà que des fidèles, des sœurs, des amis des nouveaux prêtres aussi s'affairent pour nettoyer ce gigantesque édifice. "Quand on ne fait pas le ménage pendant trois ans, c’est clair qu’il y a du ménage à faire. Et moi je viens aider parce que je trouve que c’est très important qu’une église soit propre, que ce soit beau", explique Elise, une jeune étudiante.

A quelques heures de la réouverture le père Jérémie Schaub, l’un des trois nouveaux prêtres de la paroisse est plutôt satisfait. "Si vous aviez vu dans quel état c’était. Aujourd’hui, ça y est, les choses se remettent petit à petit en ordre. Ce n’est pas encore parfait, mais j’espère que l’église sera accueillante pour samedi". Lui et ses deux autres jeunes prêtres espèrent faire revivre cette église dont les paroissiens s'étaient faits de plus en plus rares. D'où, à l'époque, la volonté commune de la Ville, propriétaire des lieux et des autorités ecclésiastiques de la faire désacraliser. "Il faut qu’on soit honnête, réaliste, explique Jérémie Schaub. Si on n’arrive pas à relancer ce lieu, qu’il n’y a pas un minimum de fidèles, on ne va pas s’acharner. Par contre, s’il y a du monde, qu’elle est remplie le dimanche, alors on ira dans le sens de pouvoir garder cette église ouverte au culte catholique".

"Pour l’instant, l’église ne sert à rien"

Mais cet espoir est vain. S'ils peuvent de nouveau célébrer la messe, c'est à titre provisoire comme le rappelle Guillaume Bassem de l'échevinat du culte de la Ville de Bruxelles. "Pour l’instant, l’église ne sert à rien, il n’y a pas encore de projet qui soit réalisable rapidement. Elle est donc encore libre un an. Mais les prêtres ne doivent pas espérer rester plus longtemps. C’est en tous cas l’avis du Collège de la Ville qui souhaite que l’église soit libre en septembre 2015. A ce moment-là, on aura effectivement choisi un projet qui pourra être mis en œuvre."

Cinq idées en vue de la réaffectation des lieux ont été sélectionnées lors d’un concours par un jury d'experts. Il faut à présent les concrétiser. La Ville va pour se faire lancer prochainement une procédure d'appel à projet. Projet dans lequel une partie des lieux pourrait être conservée pour la pratique du culte catholique.

Pierre Vandenbulcke

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK