L'échevin Mohamed Azzouzi demande la suspension du président du Cpas de Saint-Josse

L'échevin Azzouzi risque une nouvelle sanction de sa section locale
L'échevin Azzouzi risque une nouvelle sanction de sa section locale - © Droits réservés

Ambiance tendue, jeudi soir, au conseil de l'action sociale de Saint-Josse-ten-Noode. Pour une fois, l'échevin exerçant la tutelle sur l'institution, Mohamed Azzouzi (PS), était présent. Il y a quelques jours, en effet, la presse a fait état des accusations de l'opposition au sujet de la gestion du Cpas. Sur la base d'un audit de la tutelle régionale, les élus d'Ecolo, du MR et un indépendant pointaient des défaillances dans l'application de la loi sur les marchés publics et dans la gestion comptable. Il était aussi question d'un possible détournement de matériel par des employés du Cpas. L'affaire s'est conclue par le licenciement de deux chefs de service. Mais l'opposition estime indispensable de déposer plainte auprès du parquet, ce que les responsables de l'institution n'ont pas fait, estimant les détournements non établis.

Mohamed Azzouzi demande "un pas de côté"

Alors qu'il a surtout brillé par son absence jusqu'à présent, l'échevin de tutelle du CPAS était présent ce jeudi pour le conseil de l'action sociale. Mohamed Azzouzi a "demandé aux membres du Conseil de rétablir la confiance de nos concitoyens en cette institution indispensable pour les plus démunis d'entre nous. Pour ce faire, et dans le plus strict respect de la présomption d'innocence de chacun, j'ai demandé au Président et au Secrétaire de faire un pas de côté le temps nécessaire pour mandater le Receveur communal afin qu'il puisse vérifier l'ensemble des pièces comptables litigieuses".

L'arroseur arrosé

L'échevin s'est vu opposer une fin de non recevoir. Il compte dès lors reformuler sa demande lors du prochain collège des bourgmestre et échevins, mardi 26 juin. Ensuite, lors d'une discussion dans le bureau du président Luc Frémal (PS), Mohamed Azzouzi aurait menacé ce dernier et deux conseillères socialistes. Déjà sanctionné début juin d'un "rappel à l'ordre motivé" par le bureau de la Ligue ouvrière de Saint-Josse (la section locale du PS), l'intéressé était convoqué devant l'instance disciplinaire du parti ce vendredi. Mais Mohamed Azzouzi ne s'y est pas présenté. Sa place sur la Liste du Bourgmestre Emir Kir lors du prochain scrutin communal d'octobre paraît cette fois bel et bien compromise.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK