L. D'Onofrio et M. Delmenico inculpés de blanchiment d'argent

L'ex-homme fort du Standard de Liège a été inculpé de blanchiment d'argent
L'ex-homme fort du Standard de Liège a été inculpé de blanchiment d'argent - © Belga, archive

Luciano D'Onofrio, ex-vice président du Standard de Liège, et Maurizio Delmenico, ancien membre du conseil d’administration du club, ont été inculpés de blanchiment d’argent par le juge d’instruction liégeois Philippe Richard.

Les deux inculpés se fréquentent de longue date. Le premier, c'est Luciano D'Onofrio. Jusqu'à la vente du Standard de Liège, conclue ce jeudi, il a été le vice-président du conseil d'administration, avec le contrôle de 10% du capital. 

Le second, moins connu, c'est Maurizio Delmenico, qui a également été administrateur, de 1998 à 2005. C'est surtout un réviseur d'entreprise. C'est le gestionnaire d'une fiduciaire installée dans le canton helvétique du Tessin.
 
A ce titre, il s'est occupé des intérêts de Luciano D'Onofrio dans la société liechtensteinoise Alalunga Anstalt. Cette firme, c'est du moins le soupçon de la justice liégeoise, serait la structure financière qui aurait récolté des commissions plus ou moins occultes, pour des transferts de joueurs, et qui aurait réinjecté cet argent sale dans l'économie liégeoise, dans le Standard, d'abord, par l'intermédiaire de l'agence hollandaise Kick International et ensuite dans des immeubles et des restaurants. 

Les fonds douteux avoisineraient les cinq millions. Le comptable suisse n'a apparemment pas encore été entendu par le juge d'instruction. Son secrétariat le dit absent de son bureau pour une dizaine de jours.

Depuis 2004, plusieurs perquisitions ont été menées auprès des dirigeants du Standard mais aussi chez plusieurs joueurs. Des documents ont été saisis et analysés par la justice. Le mode de financement du club est au centre des recherches.

M. Grétry

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK