L'avenir du centre de délassement de Marcinelle en question

La piscine actuelle du Centre de Délassement de Marcinelle
La piscine actuelle du Centre de Délassement de Marcinelle - © Belga - Virginie Lefour

Le Centre Social de Délassement de Marcinelle a vieilli. Son infrastructure et ses opportunités ne correspondent plus à notre époque. La ville de Charleroi y perd de l’argent. Et la régie communale autonome songe à de nouvelles pistes de développement pour ce site pourtant magnifique.

Selon l’étude menée par l'intercommunale de développement économique Igretec et le centre d'ingénierie touristique de Wallonie, il est grand temps de penser à la reconversion de ce territoire arboré.  Il y a là 150 hectares de nature qui se trouvent aux portes de la ville. Le site du centre de délassement de Marcinelle possède donc de beaux atouts mais il n'est pas rentable.

Alors, un projet a été présenté. Il est basé sur un investissement de près de 19 millions d'euros via un partenariat public-privé. Il serait question de développer un grand espace de loisirs avec un centre aquatique semi couvert entouré de parcours vtt, pédestre et équestre. Un village à thème évoquant la bande dessinée serait aussi construit. Il proposerait un espace récréatif et des activités nature.

Le projet, qui verrait le jour d'ici 3 à 5 ans, pourrait permettre la création d'une cinquantaine d'emplois directs. Et, si on table sur une fréquentation annuelle de 190 000 personnes, le site rénové devrait être très rentable et générer 60 millions d'euros d'ici 2028. Reste à trouver l’argent pour réaliser les travaux. Les responsables de la régie communale autonome espèrent compter sur l'aide de la région wallonne via le commissariat général au tourisme.

Daniel Barbieux, Grégory Fobe
Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK