L'avenir de l'ancien quartier de l'Otan se précise petit à petit

Le ministre fédéral de la Défense, Sander Loones, a présenté sa note de politique générale mercredi au Parlement.
Le ministre fédéral de la Défense, Sander Loones, a présenté sa note de politique générale mercredi au Parlement. - © THIERRY ROGE - BELGA

Le ministre fédéral de la Défense, Sander Loones, a présenté sa note de politique générale mercredi au Parlement. Et parmi toutes les mesures prévues pour 2019, il y en a une qui prévoit le début de la procédure pour un nouveau Quartier général de la Défense sur l'ancien site de l'Otan.

Qu'est-ce qui est prévu exactement ?

Ce que l'on sait à l'heure actuelle, c'est que la Défense veut y installer son nouveau Quartier général. L'actuel est situé juste à côté de l'ancien site de l'Otan, au quartier Reine Elisabeth. Mais ses bâtiments deviennent vétustes. Ils doivent donc être démolis et reconstruit en partie sur l'ancien site de l'Otan. Où exactement ? Difficile à dire aujourd'hui. Une partie des terrains doivent être vendus.

Seulement le Q.G. de l'état-major de la Défense ?

Non, bien entendu. L'espace est trop grand. C'est tout un quartier mixte, économique et résidentiel, qui doit y voir le jour. Mais comme le dit la note, c'est le début de la procédure en 2019. Il est donc difficile de savoir à l'heure actuelle quel terrain sera affecté à quelle activité.

Les discussions sont en cours. Plusieurs acteurs doivent se mettre d'accord dans ce dossier : la Défense, qui est propriétaire du site, mais aussi la Flandre et la Région bruxelloise, où se trouvent les terrains.

"En même temps, on va libérer de l'espace sur Evere, au Q.G. actuel, déclare Rudi Vervoort, Ministre-Président bruxellois. Il s'agit donc de développer un nouveau quartier, avec des logements, des équipements, des espaces verts, ainsi qu'une école européenne… pour permettre de donner une destination conforme au potentiel énorme que ce site représente."

Ce serait la cinquième école européenne de Bruxelles destinée aux enfants de maternel, primaire et secondaire. Avec un enseignement multilingue et multiculturel. Le tout est attendu pour 2024. Au plus tôt !

Archives : Journal télévisé 25/05/2017

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK