L'auditeur du Conseil d'Etat rend un avis favorable à Muriel Targnion

Nouveau rebondissement dans la saga politique Verviétoise. L’avocat de Muriel Targnion plaidait ce lundi à Bruxelles devant le Conseil d’État. Il conteste la procédure utilisée pour pousser Muriel Targnion et Alexandre Loffet vers la sortie. Il critique en particulier la motion de méfiance mixte qui a permis à Hasan Aydin et Sophie Lambert de rester au collège sans renoncer formellement au poste de bourgmestre.

En fin d’audience, l’auditeur a rendu son avis. Cet avis est favorable à la thèse de l’avocat de Muriel Targnion : la motion de méfiance mixte verviétoise est un contournement de la loi. "Quand on vous pousse vers la porte, ce n’est pas pour vous faire rentrer par la fenêtre".

L’auditeur est aussi favorable à l’extrême urgence. La situation porte atteinte gravement à l’honneur et à la réputation de Muriel Targnion et Alexandre Loffet. Il faut crever l’abcès immédiatement. L’auditeur conclut à la nécessité de suspendre la décision qui a servi à démettre Muriel Targnion de son poste de bourgmestre.

Le Conseil d’État suit généralement l’avis de l’auditeur, mais ce n’est pas systématique. L’arrêt est attendu dans les tout prochains jours, au bout desquels Muriel Targnion pourrait réintégrer son bureau à l’hôtel de ville de Verviers, avant un possible nouveau tour de carrousel.

 

La bourgmestre Muriel Targnion a été exclue du PS fin juillet (JT du 30/07/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK