Zizanie en vue entre fédéral et Bruxelles pour "l'enveloppe Beliris" ?

Chaque année, la Région bruxelloise reçoit 125 millions du fédéral.
Chaque année, la Région bruxelloise reçoit 125 millions du fédéral. - © Belga

Des grands chantiers, il y en a beaucoup à Bruxelles. Une partie d'entre eux sont fiancés par ce que l'on appelle "l'enveloppe Beliris". 125 millions d'euros par an, que la Région reçoit chaque année du fédéral. Mais qu’en sera-t-il de ces grands chantiers dans un avenir proche? La question se pose en tout cas puisque on négocie toujours la formation d'un gouvernement fédéral et que la majorité qui s'annonce ne sera pas la même qu'au niveau bruxellois.

Chaque année, la Région bruxelloise reçoit 125 millions d'euros du fédéral dans ce que l'on appelle l'enveloppe Beliris. Elle doit permettre à Bruxelles d'assumer son rôle de capitale. Notamment en construisant de grandes infrastructures : tunnels, viaducs, métros...

Ces 125 millions ont d'ailleurs été bétonnés par la 6ème réforme de l’État.

Jusqu'ici, c'était Laurette Onkelinx (vice-première ministre PS) qui gérait cette enveloppe. Aujourd'hui, c'est un peu la grande inconnue.

Elle pourrait atterrir chez un ministre bruxellois MR, seuls Francophones au fédéral mais par ailleurs absents du gouvernement bruxellois. Ou chez un ministre flamand Open VLD ou CD&V, présents eux dans les deux gouvernements.

"Il faudra effectivement observer les rapports entre la majorité bruxelloise et la majorité fédérale, explique Jean-Paul Nassaux (politologue au CRISP). Or, les initiatives qui doivent être prise dans le cadre de Beliris sont décidées de manière conjointe. Le fait qu’on ait deux majorités qui sont plutôt opposées ne va évidemment pas faciliter les choses…" Complexe, alors que le gouvernement bruxellois considère que Beliris est une pièce-maîtresse de sa politique.

Hélène Maquet

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK
<<<<<<< HEAD =======
>>>>>>> master