L'assassin présumé de Marc Meunier devant les Assises du Hainaut

Nous sommes le 18 décembre 2011. Vers 5h du matin, le fils de Marc Meunier rentre de soirée. Il découvre le corps sans vie de son père, ligoté sur son lit, battu à mort.

La maison est sans dessus dessous. Les tiroirs retournés. Des objets ont disparu. De même que la voiture de la victime. Elle sera retrouvée10 jours plus tard, dans la banlieue de Maubeuge.

Les enquêteurs récoltent des indices, cherchent du côté des comptes bancaires de la victime car sa carte a été débitée. La téléphonie est inspectée. L'ADN analysé (des traces ont été retrouvées sur une batte de baseball et dans la voiture).

Lors de perquisitions menées à Maubeuge, trois individus sont interpellés. Mais seul l'un d'eux, Mohammed Ouachani, se retrouve dans le box des accusés ce lundi. La chambre des mises en accusation a estimé qu'il n'y avait pas de charge suffisante contre un autre suspect. Le troisième était mineur au moment des faits.

Pour les parties civiles, trop de zones d'ombre demeurent dans ce dossier. L'accusé a annoncé des révélations. C'est peut-être un procès à rebondissements qui s'ouvre ce lundi, devant la cour d'assises du Hainaut, à Mons.

Charlotte Legrand

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK