L'artiste Delphine Boël expose à Liège

L'exposition est à découvrir à la galerie Liehrmann à Liège, jusqu'au 27 mai.
L'exposition est à découvrir à la galerie Liehrmann à Liège, jusqu'au 27 mai. - © Delphine Boël

Doit-on encore présenter Delphine Boël? Depuis le milieu des années 2000, la fille longtemps cachée du roi Albert II mène une carrière d'artiste plasticienne, qui lui a permis d'exorciser les problèmes d'identité qu'elle a rencontrés depuis son adolescence. Son œuvre colorée mélange slogans impertinents, humour et revendications de reconnaissance.

Delphine Boël réalise des œuvres où elle fait la chasse à l'hypocrisie et aux conventions, tout en questionnant l'identité: "L'identité est un thème de mes œuvres depuis très longtemps" explique Delphine Boël. "Je crois que quand on connaît mon histoire, c'est assez normal".

Aujourd'hui, on retrouve dans les œuvres de l'artiste une distance et un humour plus présents qu'auparavant: "Quand fait une œuvre qui vient des tripes et du cœur, elle a de la présence. C'est vrai qu'avant, mes œuvres étaient provocantes mais elles criaient peut-être plus. Maintenant, je pense qu'elles sont toujours aussi provocantes, mais elles crient moins, parce que j'ai une distance vis-à-vis du sujet".

Delphine Boël le reconnaît : le fait de s'exprimer par l'art l'a aidée à surmonter les difficultés de reconnaissance personnelle: "Ça m'a sauvée certainement, et je pense que ça va me sauver j'espère toute ma vie, quoi qu'il arrive. J'ai beaucoup de chance d'avoir pu en faire un métier".

 

A. Delaunois

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK