L'Art musical des sonneurs de trompe reconnu comme patrimoine culturel immatériel de l'humanité par l'UNESCO

La nouvelle est tombée cet après-midi et était attendue par les nombreux sonneurs, qui avaient déjà entamé les démarches il y a quatre ans pour une reconnaissance internationale. Le dossier de demande de reconnaissance a été introduit par la France au nom de quatre pays associés à savoir la Belgique, le Luxembourg, l’Italie et la France. À ce jour, la Fédération des Trompes du Benelux compte 14 groupes en Wallonie et à Bruxelles, et 8 en Flandre.

Ce jeudi matin, plusieurs sonneurs se sont rassemblés devant la basilique de Saint-Hubert, capitale de la trompe de chasse, et ont fait résonner leur instrument afin de célébrer cette annonce. "Il s'agit d'une technique de musique qui demande énormément de travail" explique François de Radzizky, Président de la Fédération des sonneurs de trompe du Benelux. "Cela demande beaucoup d'assiduité et d'excellence. Nous avons beaucoup de valeurs, de respect pour autrui. Lorsque nous jouons, nous voulons qu'il y ait beaucoup de convivialité. Je pense que c'est pour ces raisons que nous sommes reconnus par l'UNESCO". Cet instrument, quelque peu particulier, trouve ses origines dans la vénerie des rois de France. Il a pris une émotion des grandes forêts que nous maintenons aujourd'hui, y compris dans les morceaux les plus fins que nous jouons."

L’instrument est pratiqué en soliste ou en groupe. L’art des sonneurs s’exprime dans le cadre de concerts et de manifestations festives populaires ou privées. Sonner consiste à partager avec le public la musique, le timbre et le vibrato caractéristiques de l’instrument. Cet état d'esprit et ces valeurs ont donc été mis à l'honneur avec cette reconnaissance. "La trompe est une tradition héritée de nos ancêtres et toujours pratiquée grâce à la transmission de génération en génération" souligne François de Radzizky. 

Patrimoine mondial: les sonneurs de trompe à l'Unesco ? (JT du 17/12/2020)

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK