L'Aquascope de Virelles recrute pour le fauchage de la roselière

La roselière abrite une foule d'espèces animales et végétales. Elle constitue d’ailleurs un des derniers refuges pour toute une série d'oiseaux. D'où l'importance de l'entretenir chaque année, ce que confirme Sébastien Pierret, l'organisateur de ce fauchage hivernal : " Une roselière, ce n’est pas quelque chose de statique. Donc c’est un milieu qui va évoluer au fil du temps. Des roseaux, il y en a énormément au mètre carré. Il y a énormément de matière qui va finir par fléchir. Car, à partir du mois d’octobre, la partie aérienne du roseau sèche et, s’il y a de la neige collante, du vent et de la grêle, tout ça va verser au sol et avoir tendance à reboucher légèrement la cavité humide où le roseau poussait. Si ça se rebouche, c’est moins humide et ça va progressivement être envahi par des arbres et des arbustes. Et donc si on veut conserver la roselière, il faut la maintenir ouverte et faucher une partie de cette roselière chaque année quand les roseaux sont secs. "

Tout le monde peut participer à ce fauchage et l’appel est donc lancé aux bénévoles de tous âges. Tous les renseignements à ce propos sont disponibles sur le site de l'Aquascope en cliquant ICI.

Hugues Decaluwé, Daniel Barbieux

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK