L'Antwerp Gay Pride face à l'homophobie

La 11e édition de l'Antwerp Pride Parade a rassemblé samedi après-midi entre 60.000 et 90.000 personnes, selon la police d'Anvers. Ils étaient 70.000 l'année dernière.

La Pride d'Anvers avait commencé jeudi et se poursuivait samedi par une grande parade dans le centre-ville. La police estime le nombre de participants entre 60.000 et 90.000. "C'est difficile de donner un chiffre exact étant donné la grande mobilité du public", a expliqué Wouter Bruyns, de la police d'Anvers

Un événement qui se déroule dans un contexte particulier puisqu'il y a quelques jours, un couple d'hommes s'est fait agresser à Gand. L'homophobie et les discriminations existent toujours, malgré les avancées pour la reconnaissance des droits de la communauté LGBT en Belgique. Les associations continuent à dénoncer les discriminations, parfois quotidiennes. 

Les organisateurs ont tenu à organiser un débat politique avec les têtes de liste à Anvers sur le thème de l'identité et de la diversité. Et tous les partis représentés sont unanimes, les droits LGBT c'est tous les jours et pas seulement lorsque cette communauté est mise à l'honneur. Un débat sans Bart de Wever, toujours en vacances. 

Une soixantaine de chars ont sillonné les rues du centre ville à partir de 14h et plus de 70 activités sont proposées.

Dimanche, la soirée du clôture accueillera des stars gay-friendly comme la flamande Kate Ryan ou encore la gagnante israélienne de l'Eurovison, Netta Barzilai, devenue un vraie icône pour la communauté. 

>> La police interpelle un homme qui menaçait la Pride d'Anvers sur Twitter

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK