L'année de la Gastronomie à Bruxelles démarre par un lancer de toques

Brusselicious, l'année de la gasrtronomie à Bruxelles, démarre par un lancer de toques sur la Grand-Place
Brusselicious, l'année de la gasrtronomie à Bruxelles, démarre par un lancer de toques sur la Grand-Place - © Brusselicious

La Grand-Place accueillera cet après-midi des athlètes originaux. Pas de lanceurs de poids ou de javelot, mais des lanceurs de toques, ce chapeau blanc de cuisinier. Et ce sont des travailleurs du secteur horeca, des gens des métiers de la bouche comme on dit, qui se colleront à ce sport particulier… L’objectif, c’est d'entrer dans le Guiness book des records mais aussi de lancer officiellement Brusselicious 2012.

Pendant 12 mois et à travers de multiples événements, notre capitale veut être la destination gourmande par excellence ... Et pour marquer le coup, elle va tenter de battre un record du monde très particulier...  L’action est symbolique et attire l’attention sur le début de l’année Brusselicious, la contraction de Brussels et delicious, à savoir délicieux en anglais.  Et par là-même, mettre la gastronomie à l’honneur à Bruxelles et ce pendant une année entière.

Parmi les quelques événements prévus pour cette année, citons notamment la ‘Tram Experience’ qui est un tram design dans lequel on pourra savourer un repas gastronomique.  Dans l’agenda, il y a également une grande exposition prévue dans les rues de Bruxelles, avec des œuvres géantes représentant des icônes de la gastronomie bruxelloise.  Et puis, une bière va être spécialement brassée pour l'évènement…  Son nom, forcément, n’est autre que Brusselicious.

Du fritkot à la haute gastronomie, Bruxelles se veut donc gourmande en 2012.  Pour Philippe Debuck, organisateur de ce lancer de toques, l’intérêt est avant tout touristique : « Bruxelles est une destination de plus en plus touristique.  On s’est rendus compte que les Bruxellois qui travaillent dans le secteur horeca ne sont pas toujours fiers du métier qu’ils font.  Alors qu’un serveur dans une brasserie parisienne  est très fier de son métier, un serveur d’une brasserie de la Grand-Place est moins enthousiaste.  Certains vous diront même qu’ils font ce métier pour manger et que demain, ils espèrent faire autre chose.  On a donc eu envie de redorer un peu le blason pour pouvoir mieux s’exporter.»

Brusseliscious a donc une vocation touristique, mais se veut aussi ouvert aux Bruxellois. Institutions, entreprises, simples citoyens, vos idées sont les bienvenues. A Watermael Boisfort, par exemple, des riverains ont déjà décidé d'organiser cinq grands dîners de quartier.

Et si vous voulez assister au lancer de toques, rendez-vous à partir de 15 heures ce lundi 9 janvier sur la Grand-Place.

Jérome Durant, Delphine Hotua

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK