L'amour pour tous à Mons

- © RTBF

L'Amour entre les personnes handicapées est une question généralement impudique. À quoi tient l'amour des personnes fragilisées physiquement ? La réponse est la même pour tous ! L'Amour n'est ni kamikaze, ni conquérant. Pour tous, l'amour est une aventure humaine. Toujours difficile.

Dans le cadre du Festival International du Film d'Amour de Mons, la séance "Amour pour tous" soufflera cette année ses huit bougies. Elle aura lieu ce samedi 20 février.
L'Amour appartient à tous ceux qui ont déjà senti leur coeur battre la chamade à la vue d'un être cher ou d'un parfait inconnu. "Amour pour Tous" tient à rappeler, chaque année, que cette sensation de "chute libre" appartient autant aux valides qu'aux moins valides.
Etre humain directement et physiquement concerné par la condition des personnes handicapées, c'est Franco Seminara qui a créé ce concept de séance cinématographique. Aujourd'hui, il est devenu sénateur et a décidé de s'occuper principalement des personnes à mobilité réduite. Il a ainsi déposé récemment une proposition de résolution portant sur la vie affective et sexuelle des personnes handicapées. Il estime que nous sommes tous membres de la famille humaine et tous dotés de cette "chimie du désir" qui nous donne l'envie d'être amoureux, d'aimer et d'être aimé. Il ajoute que l'Amour est un tout, que l'Amour est pour tous et que nous y avons tous droit.
Les films et la séance
Le film projeté au cours de la séance "L'Amour Pour Tous" sera "La Paix dans l'âme" du Slovaque Vladimír Balko. Il sera précédé d'un court-métrage : "La marche des crabes" réalisé par Hafid Aboulahyane.
"La marche des crabes" est l'histoire de Sammy, un paraplégique, qui tombe amoureux de Sarah, une mère célibataire. Tous deux prennent le risque de l'amour et du bonheur malgré les obstacles de la société et de la famille.
"La paix dans l'âme" raconte une histoire contemporaine d'amitié et de trahison. Tono revient de la prison, où il a été enfermé pendant cinq ans pour avoir volé du bois. De retour à la maison, dans son village natal, il se rend compte que tout a changé et qu'il est devenu un étranger. Le drame se trame petit à petit sur fond de patriarcat, de braconnage, d'intolérance raciale mais aussi de longues traditions de familles.
La projection de ces films aura lieu ce samedi 20 février à 15 h. au complexe de cinémas "Imagix", Avenue des Bassins, 2, à 7000 Mons. Réservations et infos : + 32 (0)65 33 89 21 ou pac-mb@skynet.be
Daniel Barbieux

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK