L'alpaga du Pérou passe par Jamioulx en commerce équitable

Une partie de la production en laine d'alpaga de Carole
Une partie de la production en laine d'alpaga de Carole - © rtbf.be - Nicolas Poloczek

Jusqu'au 12 octobre, le commerce équitable est à l'honneur un peu partout chez nous. C’est pour nous l'occasion de vous présenter le projet que mène Carole Stavart originaire de Jamioulx près de Charleroi. Sous le charme de l'Amérique latine, elle s'est installée au Pérou pour y créer une collection de vêtements en laine d'alpaga.

Carole Stavart est arrivée au Pérou à 27 ans en tant que journaliste. Elle écrit quelques articles et donne des cours de français. Puis un jour, il y a une dizaine d’années, elle découvre les conditions de vie des gens de l’endroit qui élèvent les alpagas, ces prestigieux cousins du lama.

Elle développe alors l'idée de créer une ligne de vêtement en alpaga tout en aidant la population locale. Une chose est sûre dès le début pour elle: il s'agira d'un projet équitable.

Carole travaille en lien direct avec les producteurs locaux. Et elle emploie une vingtaine de femmes artisanes pour filer, teindre, tricoter. Le produit fini est ainsi naturel et équitable. Et les collections de Carole sont vendues ici en Belgique dans la filière équitable grâce à sa maman qui s’occupe de tout depuis son domicile de Jamioulx et avec qui elle communique régulièrement via Skype.

Cédric Loriaux, Daniel Barbieux

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK